Les Régressions

Enseignées dans certains pays en facultés de médecine, les régressions représentent un moyen thérapeutique très intéressant qui permet de mieux se connaître, de mieux comprendre les raisons profondes de nos comportements.

 

De nombreux psychiatres et psychothérapeutes ont rédigés des ouvrages qui permettent une meilleure compréhension des bienfaits de cette thérapie qui est utilisée depuis très longtemps dans certains pays.

 

C’est en remontant dans l’histoire de sa vie, à l’aide d’un état de conscience modifiée, que l’on peut découvrir les racines, parfois insoupçonnées, de nos problèmes mais également découvrir des informations intéressantes nous permettant de mieux vivre, en harmonie avec soi-même.

En prenant conscience des informations stockées dans notre mémoire, nous pouvons opérer à une véritable libération des freins qui nous empêchaient d’évoluer sereinement.

Les régressions se déroulent donc dans un état de conscience modifiée, en toute sécurité et en respectant totalement l’évolution de chaque individu.

Elles sont particulièrement efficaces pour traiter des problèmes récurrents, des phobies, revivre la période « in utero », mais également pour progresser consciemment sur la voie spirituelle tout en appréciant et en vivant pleinement notre instant présent.



En conclusion, voici un extrait du témoignage de Lynda, enseignante et formatrice en PNL concernant les régressions :  « Il y a deux types de régressions, celles qui permettent de remonter dans la vie actuelle du patient, sa jeunesse, sa vie intra utérine, et celles des vies antérieures. Ces dernières sont fonction des croyances de la personne, et je ne sais toujours pas, après des dizaines de régressions, si je les ai vraiment vécues ou si mon inconscient m'apportait des réponses à mes questions sous forme de métaphores très précises sur toutes ces vies. Ce que je sais, c'est que les régressions sur les vies antérieures sont un moyen de se connaître mieux, de comprendre nos blocages, de comprendre les personnes qui nous entourent et leurs comportements à notre égard, et de vivre des  expériences inédites (vous pouvez changer de sexe, de race, d'âge, de lieu, de condition sociale, selon la vie que vous revivez) et cela m'a permis beaucoup plus de tolérance envers les autres. Revivre une régression est intéressant pour savoir ce qui a pu se passer à une époque donnée, mais sa plus grande utilité est la guérison qu'elle permet d'apporter au patient. Car le but des régressions en thérapie est de soulager la personne et de lui offrir des ressources, des moyens de faire face à une situation actuelle qu'elle vit difficilement. Cela en fait un outil très puissant et précieux. »