Témoignages:

Françoise 46 ans, éducatrice spécialisée.
« J'avais plusieurs fois entendu parler de la sophrologie.
Cela faisait quelques jours, voir même quelques semaines, que je ne savais plus trop où j'en étais. J'étais fatiguée, lasse de tout,  j'avais le sentiment que certaines choses m'empêchaient d'avancer. Mes maux s'amplifiaient. Puis, j'ai rencontré Catherine et j'ai vécu mes premières séances. Dans un contexte de détente, de relaxation, vous entendez une voix douce, rassurante et chaleureuse (ça fait du bien). Je venais de mettre pied dans la sophrologie. Par un simple discours, on se retrouve prêt à découvrir et à accepter toutes nos  zones d'ombres. Quelque soit le sujet qui est abordé on ne se sent jamais agressé. J'ai fait plusieurs séances avec Catherine et elles se sont révélées positives. Nos maux disparaissent lentement, nous commençons à ne plus sentir ce stress qui se propageait dans tout le corps et notre énergie revient au fur et à mesure des séances. Merci Catherine de m'avoir fait sortir d'une impasse difficile. »

Chantal  40 ans, technicienne spécialisée à l'armée et coach.
«  Relaxation, détente, hypnose, tout cela était très abstrait pour moi. Grâce à Catherine, je me suis laissée guider en toute sécurité et je dois dire que j'ai été très surprise car malgré mes peurs cela a fonctionné. Les qualités de Catherine, son calme,  sa mise en confiance, et sa voix particulièrement relaxante ont été pour moi les éléments qui m'ont permis de me laisser aller et d'accéder à une profonde relaxation. Puis, toujours en confiance avec Catherine, j'ai fait des séances d'hypnose et notamment des régressions. Elles m'ont permis de comprendre et de débloquer des problèmes que j'avais depuis toujours. Merci  à toi Catherine pour ton professionnalisme, ta sensibilité et ta grande écoute. »

Sylvianne 51 ans, chef d'entreprise.
« Par le présent témoignage, je voudrais tout d'abord exprimer toute ma profonde et sincère reconnaissance à Catherine Gazonnois-Pesquié. Je peux certifier de l'efficacité des séances de sophrologie dispensées par Catherine. Il y a deux ans, le médecin  a diagnostiqué la maladie de Baslow, une hyperthyroïdie sévère entraînant des troubles graves: perte de poids importante en 2 semaines, vertiges et malaises, diarrhées, tremblements des mains, suractivité mentale et physique, ainsi que des crises de panique survenant aussi bien le jour que la nuit. Je suivais à la lettre le traitement du médecin mais je n'arrivais pas à surmonter ces crises de panique. C'est alors que Catherine intervint en me faisant des séances de sophrologie. Quand les crises survenaient la nuit, il m'était pratique de suivre les séances de sophrologie enregistrées par ses soins. Je pouvais après me rendormir tranquillement et sereinement. Cela m'a évité d'appeler toutes les nuits SOS médecins et de prendre des médicaments. Je suis ravie de pouvoir apporter mon témoignage, car j'ai gagné en confort de vie quand j'allais mal. Encore un grand merci à Catherine, je ne peux que vous la conseiller. »

Gisèle 46 ans , PDG d'une PME
«  J'ai rencontré Catherine  lors d'un stage PNL, j'avais plusieurs problèmes à régler et j'essayais de trouver des solutions avec des stages qui me laissaient toujours l'impression que je n'étais  pas à ma place. Ma santé reflétait mon malaise et le stress dirigeait ma vie. Je ne sais pourquoi, moi qui prends tout le monde en charge, j'avais envie de déposer mon fardeau et que quelqu'un me dise " je suis là pour toi ". Catherine a été cette personne, je me suis sentie en confiance de suite, sa douceur, son écoute, sa patience ont eu sur moi un effet bénéfique. Nous avons pris plusieurs rendez-vous qui m'ont permis de régler plusieurs de mes problèmes de santé et de retrouver la sérénité.

Maëva 24 ans, artiste peintre et professeur d'arts plastiques.
"Après une longue introspection, tout se mélangeait en moi et je n'arrivais plus à faire la part des choses. Je doutais de moi et mon entourage ne pouvait pas me porter secours car j'avais besoin qu'une personne neutre m'aide à trier mes idées. C'est ainsi que j'ai rencontré Catherine.
Grâce à ses séances j'ai mis des mots sur des souffrances et des mélancolies très anciennes. Nous avons fait le ménage. Et j'ai compris qu'il fallait appliquer une règle très simple: faire confiance à la vie.
Si aujourd'hui je ne vis plus en apnée, c'est simplement que, suite à cette thérapie, j'ai décidé d'arrêter d'avoir peur, et cela a permis à ma créativité de se développer davantage. Les choses ne se mettent pas en place tout de suite, j'ai appris à être patiente, patiente et confiante. Et c'est en ayant cet état d'esprit, que ma vie a changé. C'est l'effet boomerang, ou l'effet "on récolte ce que l'on sème!"
Merci la vie! "

Marine 22 ans,  étudiante en psychologie master 1.
« Depuis longtemps, j'avais l'impression de ressentir un vide, un manque dans ma vie mais sans pouvoir l'expliquer. Les séances d'hypnose et notamment celles concernant les régressions m'ont aidé à comprendre les raisons de ce sentiment. C'est en revivant ma vie utérine que j'ai su que ma mère avait perdu un bébé à quelques mois de grossesse, ce qui expliquait mon impression de solitude bien qu'étant toujours entourée. Revivre sa vie utérine est une expérience très riche et réellement sensationnelle dans le sens où l'on revit toutes les sensations que vit le bébé. J'avais quelques réserves en ce qui concerne ce domaine car avant de m'adresser à Catherine, j'avais déjà vécu une régression qui s'avéra désastreuse et traumatisante. En effet, n'ayant pas été préparée et protégée de façon satisfaisante, j'ai revécue une agression particulièrement sauvage. Mais avec Catherine, je me suis sentie bien et en sécurité tout le long de la séance. Elle a une présence rassurante et tout s'est bien déroulé. Grâce à Catherine, j'ai enfin trouvé des réponses. »

Silvain 44 ans, directeur régional des services « réseaux, téléphonie et sécurité informatique ».
"Opéré d'une hernie discale en 2006, les six premiers mois de ma convalescence ont été un véritable calvaire, faits de périodes très courtes de mieux être avec les traitements anti-inflammatoires et de périodes plus longues de souffrances physique et morale, la plupart du temps alité.
Afin de m'aider à sortir de cette spirale infernale, mon médecin m'a suggéré de faire appel à une sophrologue. Catherine m'a alors proposé de travailler  pour retrouver la confiance en moi en utilisant les fleurs de Bach et une série de CD personnalisés pour guider mes séances de sophrologie quotidiennes.
Dans une ambiance musicale apaisante, Catherine m'a fait redécouvrir l'importance de la respiration pour puiser à l'extérieur tout le bien-être et éliminer toxines et tensions diverses. La présence à soi à travers l'inventaire de toutes les parties du corps m'a permis au fur et à mesure de lâcher prise et d'obtenir une décontraction musculaire absolument nécessaire pour apaiser les douleurs permanentes. Les dernières séances m'ont conduit à me projeter positivement dans l'avenir et à ancrer profondément les situations agréables.
Sans aucun doute, Catherine  aura contribué à mon rétablissement et à la reprise de mon activité professionnelle après 16 mois d'arrêt maladie."

Dominique 56 ans, secrétaire  au ministère de la justice.
«  Je suis de nature inquiète, stressée par mon travail au quotidien. J'ai fait en juillet dernier un AVC, heureusement sans séquelles importantes si ce n'est des mots usuels que je cherche souvent, des oublis de faits mineurs, des  pertes de sommeil et parfois des insomnies.
Catherine m'a appris (donné) des techniques pour me permettre de me détendre et de me déstresser, ce qui m'a permis de retrouver le sommeil.
Maintenant je dors comme un bébé et je me sens beaucoup mieux. »

Gérard 53 ans, ingénieur.
« Suite à un problème de constipation de cinq jours et malgré la médication prescrite, j'ai dû faire appel à « la fée Catherine ». Nous  avons alors effectué une séance d'hypnose, qui m'a permis de trouver la clé de mon blocage intestinal. Le résultat fut rapide et pleinement satisfaisant. »

Alain 40 ans, directeur d'hôtel.
"J'ai consulté Catherine faisant suite à une accumulation de stress, de problèmes professionnels et personnels. Catherine m'a aidé à tirer le meilleur de moi-même en me concentrant sur mes valeurs et sur ce qui était important pour moi. J'ai su fixer les limites de mes croyances et revenir en accord avec moi-même, tout en travaillant avec différentes techniques. Je pense que Catherine a su être un excellent coach (terme très à la mode) mais c'est très vrai. Depuis j'ai su me reconstruire et mettre les thèmes importants de ma vie à leur juste place. Je voudrais ajouter que la personne allant vers Catherine doit faire preuve d'une grande volonté pour corriger sa vie. Catherine n'est pas une magicienne, car tout le travail s'opère en soi, mais elle sait trouver les mots pour faire réagir et aller de l'avant"

Damaris 54 ans, infirmière et consultante en santé par le toucher.
« Régression...... cela m'attirait de plus en plus, j'étais sûre que certains de mes comportements avaient un point de départ dans une autre vie. Mais je redoutais le moment de les affronter. Incrédulité, peur de ce que je risquais de voir, de revivre, du regard des autres si j'en parlais....Bref je reculais toujours le moment. Ma fille a fait ce travail, et en voyant les résultats sur elle: libération, assurance.... je me suis décidée.
Je suis quelqu'un de très contrôlant et j'étais presque sûre de garder le contrôle de la situation. Illusion parfaite.......
Catherine avec douceur et gentillesse m'a amené peu à peu à prendre contact avec l'enfant que j'étais et ma vie intra-utérine, et ce fut la première grande surprise. La régression suivante, faite à partir d'une question bien précise, m'a apporté au moins trois réponses à des situations actuelles.
Ce qui est bien avec Catherine, c'est qu'elle a fait en sorte que je ne revive pas les situations dans la douleur. Dès qu'il y a souffrance, elle me fait prendre de la hauteur et je deviens spectatrice. La scène vue devient un "souvenir" et non une source de souffrance supplémentaire.
Alors tout simplement:"merci Catherine "
On deviendrait vite "accro" à tourner les pages du roman que forment nos vies antérieures...... »

Lynda, 44 ans, psychothérapeute, Master et enseignante en PNL, Praticienne en Hypnose Ericksonienne.
« J'ai rencontré Catherine il y a trois ans et nous avons tout de suite sympathisé. Nous avons de nombreux points communs dans notre désir d'aider l'autre à travers nos métiers respectifs. Nous avons fait des recherches sur les régressions car à l'époque, je devais faire un mémoire sur le sujet pour obtenir ma maîtrise PNL. J'avais l'habitude des régressions car mon père m'en faisait  mais je dois dire que grâce à Catherine j'ai vraiment pu faire un mémoire très complet ! Nous nous sommes fait mutuellement des régressions et j'ai pu apprécier de sa part une grande écoute, un respect et une éthique qui rassure et met en confiance.  Catherine a une voix très douce, très rassurante, c'est une personne posée qui reste fixée sur l'objectif de la séance tout en s'adaptant à tout ce qui se présente et qui peut apporter un plus au patient. Pour une régression sur les vies antérieures, il est indispensable de se synchroniser à la personne, c'est à dire d'entrer dans son rythme, pour ressentir immédiatement le bien-être ou la difficulté qui se présente. Ce que j'aime vraiment dans la conduite des régressions de Catherine, outre sa voix, c'est la facilité avec laquelle elle peut nous dissocier d'une scène difficile en faisant de nous des observateurs et non plus des acteurs. J'ai parfois été horrifiée par certains thérapeutes qui laissaient les patients vivre des choses très difficiles sans prise de recul, le patient revivait les émotions comme s'il y était et c'était très éprouvant.
  Avec Catherine, le bien-être du patient est la première des priorités et c'est pourquoi je l'ai choisie pour m'accompagner dans quelques régressions. Je me suis toujours sentie en sécurité, bien encadrée, bien guidée, allant à l'endroit précis où se situait le problème à comprendre et à régler. Il y a deux types de régressions, celles qui permettent de remonter dans la vie actuelle du patient, sa jeunesse, sa vie intra utérine, et celles des vies antérieures. Ces dernières sont fonction des croyances de la personne, et je ne sais toujours pas, après des dizaines de régressions, si je les ai vraiment vécues ou si mon inconscient m'apportait des réponses à mes questions sous forme de métaphores très précises sur toutes ces vies. Ce que je sais,  c'est que les régressions sur les vies antérieures sont un moyen de se connaître mieux, de comprendre nos blocages, de comprendre les personnes qui nous entourent et leurs comportements à notre égard, et de vivre des expériences inédites (vous pouvez changer de sexe, de race, d'âge, de lieu, de condition sociale, selon la vie que vous revivez) et cela m'a permis beaucoup plus de tolérance envers les autres. Revivre une régression est intéressant pour savoir ce qui a pu se passer à une époque donnée, mais sa plus grande utilité est la guérison qu'elle permet d'apporter au patient. Car le but des régressions en thérapie est de soulager la personne et de lui offrir des ressources, des moyens de faire face à une situation actuelle qu'elle vit difficilement. Cela en fait un outil très puissant et précieux. Merci à toi, Catherine, pour ta compétence, ton éthique, ta recherche continue pour offrir à l'autre ce qu'il a de meilleur en lui, dans le respect et le confort d'une agréable séance. »